Blog

Anévrisme causes et symptômes. Un anévrisme (ou anévrysme) est la dilatation localisée d’une artère, plus rarement, d’une veine, sous forme d’une poche ou sous forme d’un élargissement anormal de l’artère. Les anévrismes du cerveau sont les plus fréquents. Les anévrismes peuvent se rompre : c’est la rupture d’un anévrisme, qui nécessite une prise en charge urgente.

Qu’est-ce qu’un anévrisme

Un anévrisme est la dilatation localisée d’une artère, sous forme d’une poche reliée au reste de l’artère par une zone plus étroite. Cette dilatation progressive fragilise la paroi de l’artère qui, à partir d’une certaine taille, peut se fissurer ou se rompre, provoquant une hémorragie : c’est la rupture d’anévrisme. Le plus souvent, les anévrismes concernent les artères du cerveau, l’aorte ou les parois du cœur. L’anévrisme de l’aorte touche essentiellement les hommes, le plus souvent, après 65 ans. Anévrisme causes et symptômes

Prière de découvrir le remède qui guérit le syndrome de canal carpien 

Cliquez ICI pour appeler 

LES DIFFÉRENTS TYPES D’ANÉVRISME :

Les anévrismes peuvent se présenter sous la forme d’une poche (« anévrisme sacciforme » dont le diamètre peut être de plusieurs centimètres) ou sous la forme d’un élargissement anormal de l’artère sur quelques centimètres (« anévrisme fusiforme », c’est-à-dire en forme de fuseau). De plus, les anévrismes peuvent toucher différentes artères. Anévrisme causes et symptômes

  • LES ANÉVRISMES DES ARTÈRES DU CERVEAU

Les anévrismes des artères du cerveau sont les plus fréquents. Le plus souvent, ils sont localisés à la base du cerveau et sont en forme de poche. Une rupture d’anévrisme dans le cerveau provoque une hémorragie qui va exercer une pression sur les zones voisines et entraîner des lésions du cerveau. Les anévrismes du cerveau sont responsables d’environ 10 % des accidents vasculaires cérébraux (AVC).

  • LES ANÉVRISMES DE L’AORTE

L’aorte est la grosse artère qui sort du cœur et descend le long de la colonne vertébrale avant de se diviser vers les reins, les intestins, le foie, les jambes, etc. Les anévrismes de l’aorte sont le plus souvent de type fusiforme et touchent la partie basse de l’aorte (aorte abdominale), au niveau des embranchements partant vers les différents organes.

Ces anévrismes de l’aorte représentent plus de 90 % des anévrismes situés hors du cerveau. Les ruptures des ces anévrismes produisent souvent des hémorragies internes importantes qui peuvent entraîner un décès rapide

  • LES ANÉVRISMES DU CŒUR

Après un infarctus du myocarde, la paroi du cœur peut être fragilisée et former un anévrisme sous la pression des battements du cœur. Cet anévrisme est en forme de poche et se situe le plus souvent au niveau du ventricule gauche. Il peut provoquer une insuffisance cardiaque ou des troubles du rythme qui vont justifier la mise en place d’un traitement avec des médicaments anticoagulants et antiarythmiques.

  • LES AUTRES ANÉVRISMES

Des anévrismes peuvent également apparaître au niveau des artères du bassin, des genoux ou du foie.

QUI EST À RISQUE D’ANÉVRISME DU CERVEAU ?

En France, on estime que 5 % de la population développe un anévrisme d’une artère du cerveau au cours de sa vie.

Certaines personnes sont plus à risque de présenter un anévrisme :

  • les personnes atteintes d’obésité ou de diabète ;
  • celles qui souffrent d’hypertension artérielle ;
  • les personnes qui ont un excès de lipides (cholestérol) dans le sang ;
  • celles qui fument ou qui souffrent d’alcoolisme chronique ;
  • les personnes qui ont eu un traumatisme crânien ou une lésion importante du thorax ;
  • les personnes âgées ;
  • les personnes atteintes de certaines maladies infectieuses (par exemple la syphilis quand elle n’est pas traitée) ;
  • les personnes qui ont des antécédents familiaux d’anévrisme ou qui souffrent de certaines maladies génétiques pouvant provoquer une fragilité congénitale de la paroi des artères (par exemple, la maladie de Marfan, certaines formes de la maladie d’Ehlers-Danlos, la polykystose rénale). Anévrisme causes et symptômes

QUI EST À RISQUE D’ANÉVRISME DE L’AORTE ABDOMINALE ?

L’anévrisme de l’aorte abdominale touche essentiellement les hommes : 13 fois plus souvent que les femmes. Il survient, le plus souvent, après 65 ans. Anévrisme causes et symptômes

Les autres facteurs de risque sont principalement le tabagisme (fumeurs et anciens fumeurs) et les antécédents familiaux d’anévrisme de l’aorte abdominale.

 

 Les causes d’anévrisme

Les anévrismes peuvent avoir une composante héréditaire. Les anévrismes de l’aorte ascendante et les anévrismes ampullaires ont une tendance familiale particulièrement importante. Les hommes issus de telles familles risquent davantage d’être touchés que les femmes. Les scientifiques n’ont pas encore trouvé les gènes responsables chez l’être humain, bien qu’ils en aient découvert quelques-uns chez la souris. Anévrisme causes et symptômes

Environ la moitié des personnes ayant un anévrisme de l’aorte ascendante sont nées avec des malformations connues sous le nom de syndrome de Marfan. Ces personnes sont exceptionnellement grandes et ont de longs membres (on pense qu’Abraham Lincoln avait le syndrome de Marfan). Elles ont également une faiblesse dans la paroi aortique, juste à l’endroit où l’aorte quitte le sommet du cœur.

Les médecins parlent aussi d’anévrismes mycosiques et d’anévrismes athérosclérotiquesLes anévrismes mycosiques sont provoqués par une bactérie ou un champignon. Ces organismes peuvent presque tous endommager les artères, mais il faudrait pour cela une infection très profonde et grave. Les organismes responsables de la salmonellose et de la syphilis semblent tous deux avoir une affinité particulière pour les parois artérielles.

Les anévrismes athérosclérotiques sont liés au processus qui provoque la maladie coronarienne – soit l’augmentation de dépôts gras sur la paroi interne des artères. Cependant, la personne atteinte d’une athérosclérose grave peut ne pas développer d’anévrisme si elle n’a pas de prédisposition génétique.

Les facteurs de risque de la maladie cardiaque tels que l’hypertension artérielle, un taux élevé de cholestérol, la sédentarité, le tabagisme et l’obésité, sont aussi des facteurs de risque de l’anévrisme. Les anévrismes graves sont probablement dus à l’association de facteurs génétiques et d’une mauvaise santé cardiovasculaire. À l’occasion, les anévrismes se développent là où les blessures par coup de couteau ou par balle ont perforé une artère. Anévrisme causes et symptômes

 

Les symptômes de l’anévrisme

Pendant des mois voire des années, l’anévrisme est silencieux. Dans de rares cas, des symptômes apparaissent lorsque l’anévrisme devient volumineux. Lorsqu’un anévrisme se rompt, les symptômes dépendent de l’importance de l’hémorragie et de sa localisation. En cas de rupture d’anévrisme du cerveau, les symptômes ressemblent à ceux d’un AVC avec maux de tête intenses, troubles de la vision, paralysie partielle, troubles de l’élocution, etc. Les ruptures des anévrismes de l’aorte produisent souvent des hémorragies importantes avec perte de connaissance et décès rapide. Anévrisme causes et symptômes

QUELS SONT LES SYMPTÔMES QUI PEUVENT PRÉCÉDER UNE RUPTURE D’ANÉVRISME DU CERVEAU ?

Ces symptômes sont dus à la pression provoquée par la poche de l’anévrisme sur les organes voisins. De plus, les anévrismes gênent la circulation du sang en créant des zones de tourbillon et de stagnation qui augmentent le risque de formation d’un caillot sanguin. Des fragments de caillot peuvent se détacher et partir dans la circulation sanguine et boucher de petites artères dans d’autres organes (« embolie »).

Lorsque l’anévrisme se développe dans le cerveau, certains symptômes peuvent faire soupçonner son existence :

  • maux de tête inhabituels ;
  • fatigue ;
  • troubles de l’équilibre, de l’audition, de la vision ou paralysies partielles ;
  • difficultés d’élocution temporaires ;
  • douleur au niveau de la nuque ;
  • confusion, désorientation passagère ;
  • pupille dilatée ;
  • nausées ou vomissements.

QUELS SONT LES SYMPTÔMES QUI PEUVENT PRÉCÉDER UNE RUPTURE D’ANÉVRISME DE L’AORTE ABDOMINALE ?

Lorsqu’un anévrisme de l’aorte abdominale se fissure et risque de se rompre, certains symptômes peuvent apparaître, qui constituent un signal d’alerte : douleur irradiante soudaine et sévère dans le dos, le ventre, l’aine et/ou la jambe, vomissements, perte de connaissance. Anévrisme causes et symptômes

Laisser un commentaire